ADOLAND

par Élaine Boily

Slider
Élaine Boily

Élaine Boily

Biographie

Artiste en arts visuels et enseignante en arts plastiques et en arts médiatiques École secondaire Saint-Jean-Baptiste, Longueuil Commission Scolaire Marie-Victorin (csmv).

Autres publications de cet auteur

    Le projet de médiation culturelle ADOLAND, ma chambre c’est mon territoire de l’artiste Caroline Hayeur a bien roulé sa bosse … En effet, il a débuté en 2011 pour se promener à travers le Québec; de Montréal à Matane en passant par Alma, Amos et Chibougamau … Il a terminé sa course récemment à l’été 2017 à Longueuil, sa destination finale. Il s’agissait à la fois, d’un projet d’exposition individuelle de la photographe et d’un projet en médiation culturelle. À chaque endroit visité, des adolescents étaient invités à prendre en photo leur chambre afin de participer à une mosaïque collective intégrée dans l’exposition de l’artiste à la fin de leur expérience. Lorsque j’ai été invitée par la Ville de Longueuil à collaborer avec l’artiste en mai 2017, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Ce fut une expérience fort enrichissante pour moi comme pour mes élèves de 2e, 3e et 4e secondaire du Programme LCC (Langue, Culture et Communication) de l’École Saint-Jean-Baptiste de Longueuil (CSMV). En trois ateliers avec l’artiste, dans le cadre de mon cours d’arts médiatiques, ils se sont familiarisés avec sa démarche et son parcours artistique; les rudiments des techniques de la photographie; et ont même participé à la réalisation d’une œuvre collective exposée dans un lieu professionnel. Leur mosaïque de photos a été en effet incluse dans l’exposition de Madame Hayeur du 9 juin au 10 septembre 2017 à la Maison de la culture de Longueuil. Des débats éthiques et idéologiques ont de plus été amorcés en classe à l’égard de la protection de la vie privée (certains élèves résistaient au départ à l’idée de diffuser publiquement des images de leur chambre, un espace particulièrement privé) !

    Ce projet s’est inscrit dans le paysage artistique québécois sur une longue durée. Il a été l’objet d’un film[1] et d’une capsule[2] accessible en ligne sur le  site Internet de La Fabrique Culturelle. La Ville de Longueuil a aussi réalisé une courte vidéo sur le projet de médiation culturelle réalisé avec Caroline Hayeur à l’École Saint-Jean-Baptiste au printemps 2017. L’artiste a même créé une section de son site Internet dédiée exclusivement à son projet ADOLAND. Un processus et une documentation généreuse qui a été entre autres enrichie par l’apport vidéographique du fils de l’artiste qui l’a accompagnée durant son périple en Gaspésie à bord d’une camionnette …

    Comme on peut lire dans la section ADOLAND du site Internet de Caroline Hayeur :

    « Avec ADOLAND, on retrouve une nouvelle fois l’intérêt de l’artiste pour le corps social et ici en particulier la question générationnelle et la définition de soi. Qualifiée d’anthropologie visuelle, cette série fait écho à plusieurs projets précédents tels que: HUMANITAS, HABITER – AU-DELÀ DE MA CHAMBRE, HABITER – ICI C’EST CHEZ MOI, MES NUITS BLANCHES ou encore RITUEL FESTIF. »        [3]

    Divers endroits du Québec ont été des arrêts pour cet intéressant projet au fil des six ans de son parcours que ce soit à Montréal ou diverses régions du Québec, de la Gaspésie jusqu’à l’Abitibi-Témiscamingue.

    La chambre est un symbole d’identité puissant pour cette époque charnière de la vie d’un individu qu’est l’adolescence … L’artiste Caroline Hayeur a su s’inspirer habilement de ce thème frappant avec force l’imaginaire des gens pour réaliser de superbes photos tout en permettant à de nombreux adolescents du Québec de garder une trace impérissable de ce moment charnière de leur vie. Chapeau !

    [1] https://www.lafabriqueculturelle.tv/embeded/lafab/capsules/6786/adoland

    [2] https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/5498/caroline-hayeur-adoland

    [3] http://www.art.carolinehayeur.com/fr/project/photo/adoland

    Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

    AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
    Slider

    UNE VISION DE L’ART+

    Spring Break 2018

    Gilbert Gosselin et Marc Laforest

    UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

    UNE VISION QUI SE QUESTIONNE

    Scroll Up