ART et EAU

La force d’une collaboration entre enseignants, artiste et la communauté

par Jovette Aubin

Slider
Jovette Aubin

Jovette Aubin

Spécialiste en arts plastiques, Collège Saint-Louis, Pavillon Lasalle

Biographie

Autres publications de cet auteur

    Art et Eau, la faune du Saint-Laurent, projet d’art et d’action citoyenne que l’artiste peintre Maja Vodanovic m’a proposé et avec lequel nous avons remporté le prix national Essor BMO en développement durable 2011-2012, m’a permis d’exposer les travaux de mes élèves hors des murs de l’école dans un lieu professionnel où ils ont pu avoir un impact sur la société dans laquelle vivent ces jeunes. Ceci constitue un atout indéniable pour une école d’Éducation Internationale comme la nôtre où l’humanisme est au cœur du projet éducatif.

    Il est important de pouvoir nous associer à des artistes qui rejoignent nos valeurs et celles que nous voulons inculquer à nos élèves. Maja a passé deux mois avec nos 200 élèves de 4e secondaire en 2011. Elle a continué par la suite à s’occuper du Comité Eau formé durant son séjour. Elle a enseigné aux jeunes l’importance de croire en eux-mêmes et en leurs capacités. Elle leur a donné l’espoir que leurs œuvres, leurs gestes, leurs paroles comptent et peuvent marquer l’avenir. – Jovette Aubin

    Piloté par l’artiste depuis 5 ans, Art et Eau est un projet mobilisateur qui consiste en une prise de position commune et une affirmation de l’identité des individus qui y participent. Son succès repose sur la beauté, le charme et l’authenticité de l’art produit par les jeunes et sur la collaboration entre la communauté et les écoles. En 2012-2013, Art et Eau a réussi à rassembler les écoles francophones, anglophones et mohawks, unissant ainsi les deux rives dans un projet commun. C’est de cette manière que plus de mille jeunes, avec leurs enseignants et directions d’école, se sont réunis pour protéger notre eau potable.

    Cela passe tout d’abord par la création de tableaux exprimant l’histoire personnelle des jeunes tout en illustrant la faune de leur écosystème. Les élèves explorent leur identité par la recherche de documents familiaux, articles, textes, mots et symboles auxquels ils désirent s’identifier. Ils les intègrent ensuite à leur représentation de la faune. Les œuvres produites ainsi témoignent de leur héritage, et c’est fascinant de voir se dresser, à travers elles, un portrait de la jeunesse. Leurs travaux réunis parlent de notre collectivité, de ce que nous aimons et de ce que nous désirons protéger.

    Dans le but de soutenir l’espoir porté par leur art, Art et Eau s’engage à dépolluer et revitaliser le ruisseau Bouchard, un affluent du fleuve qui traverse l’Ouest de Montréal. Il est le symbole du ruisseau urbain : étouffé par le ciment et pollué par l’industrie.

    Par notre art, nos expositions publiques et nos prises de parole, nous avons réussi à faire passer deux résolutions au conseil de ville visant la revitalisation du ruisseau. Nous avons la collaboration du maire de Dorval, M. Edgar Rouleau et du maire de Lachine, M. Claude Dauphin. Avec leur appui, nous avons pu obtenir du GRAME, éco-quartier de Lachine, une étude qui propose des solutions concrètes pour redonner vie à cette eau. Notre députée, Mme Isabelle Morin, appuyée par la députée Mme Anne Minh-Thu Quach, de Beauharnois-Salaberry, porte-parole adjointe pour l’environnent, présentera à la Chambre des communes notre pétition au gouvernement du Canada visant la décontamination du ruisseau. Par ces actions, nous défendons notre fleuve. Le projet est également soutenu par le coordonnateur du développement durable de la CSMB, M. Dominic Vézina et par les Fonds Nature Madeleine-Auclair mis en place grâce à la Fondation de la Faune du Québec.

    Le projet d’art vécu par les jeunes cette année dans les écoles fut accompagné d’une activité de nettoyage des berges du ruisseau. Dix écoles se sont réunies ainsi pour célébrer le Jour de la Terre. Cette intervention a même attiré l’attention de GLOBAL et de CTV.

    Pour voir les reportages, l’étude, les détails de l’évènement et certaines des œuvres produites, consultez le lien : http://maja.ca/fr/2013/04/un-affluent-oublie-source-deau-potable/.

    Les tableaux des jeunes ont également été exposés en février dernier, au centre culturel Guy-Déscary à Lachine, où nous avons organisé un événement qui célébrait leurs visions. Maja a alors réalisé des portraits biographiques (un par école) d’élèves, ces héros du monde contemporain.

    À travers ce projet, l’artiste souhaite réunir les écoles, les cultures et les passés distincts en travaillant vers un but commun : la protection de notre fleuve, en commençant par la revitalisation du ruisseau Bouchard qui affecte directement la santé de notre communauté. Le travail de l’artiste dans le cadre scolaire suscite chez les élèves une réflexion sur le pouvoir réel de chacun de changer et d’améliorer notre environnement. Le travail effectué à ce jour et celui qui reste à venir porteront ainsi les traces du processus et des résultats de notre rassemblement.

    Joignez-vous à nous www.maja.ca.

    Participants au projet Art et Eau

    Maryse Lamarre, Sophie Drolet, Vanessa D. Foisy, Richard Leblanc, Martine Beauvais, enseignants en arts plastiques, et Julie Lavigne, directrice, de l’École Cavelier-de-Lasalle.
    Roxana Reyes, enseignante en arts plastiques, Jane Preston, coordinatrice de l’IB, et Michelle Harper, directrice, de Lakeside Academy, Lachine.
    Luke Gabriel, Deidre Diabo et Cathy Beauvais, enseignants, de l’Indian Way School, Kahnawake.
    Jovette Aubin, Christelle Senécal, Manon Berthiaume, enseignantes en arts plastiques, et Marthe Blondin, directrice, du Collège Saint-Louis.
    Karine Poirier, Hugo Lachance, enseignants en arts plastiques, et Mathieu Tremblay, coordonnateur de l’IB, de l’école secondaire Dorval-Jean XXlll.
    Lisa Kimberly Glickman, enseignante en art plastique, et Mary Reynolds, directrice, de Queen of Angels Academy.
    Konwahseti Dailleboust, Kaherawaks Jacobs, Kawenniieshon Dearhouse, Patricia Ross, enseignantes, et Kanahsohon Deer, directeur, de la Karonhianonhna School.
    Dominic Vézina, coordonnateur du développement durable, à la Commission scolaire Marguerite Bourgeoys.
    Daniel Green, co-fondateur de la Société pour Vaincre la Pollution.
    Jonathan Théorêt, directeur, et Najmeh Gibon, du GRAME Éco-quartier Lachine.
    Sylvie Van Brabant, productrice et réalisatrice, RapidBlanc.
    Me Claude Dauphin, maire de Lachine.
    Edgar Rouleau, maire de Dorval.
    Roger Lachance, directeur de l’environnement Ville de Montréal.
    Francine Hoffman, chef de division Culture et bibliothèques, Arrondissement de Lachine.
    Lyne Michaud, directrice adjointe, Environnement et développement durable, Aéroports de Montréal.
    Daniel Gagné, directeur, Responsabilité d’entreprise et résilience Bell Canada.
    Guy Deschamps, directeur du RSMA, Réseau de suivi des milieux aquatiques de Montréal.
    Andrew Emmond, photographe, auteur du site Under Montréal.

    Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

    AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
    Slider

    UNE VISION DE L’ART+

    Spring Break 2018

    Gilbert Gosselin et Marc Laforest

    UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

    LE « TRIALOGUE CULTUREL »

    Andrée-Caroline Boucher

    UNE VISION DE COLLABORATION

    UNE VISION QUI SE QUESTIONNE