Il me semble que c’était hier

par Luc Gauthier

Slider
Luc Gauthier

Luc Gauthier

Biographie

Autres publications de cet auteur

    Je me revois dans le couloir, attendant de rencontrer le directeur de mon ancienne école secondaire, tenant dans mes mains humides l’enveloppe qui contenait mon curriculum vitæ (bien mince en expérience d’enseignement au secondaire).

    – Bonjour, M. Gauthier?  Le processus était enclenché, je devais attendre, encore (ce qui n’était pas ma première qualité). Un bon soir, on m’informe que l’enseignant en arts doit s’absenter pour maladie… Tout se bouscule alors dans ma tête : enfin une opportunité? Quelques jours plus tard, j’étais engagé ! La tâche semblait simple : 10 périodes en arts plastiques, 1ère secondaire. J’étais aux anges et tout se passait bien !

    Un peu avant les vacances des fêtes, le directeur pédagogique me fit demander dans son bureau. Qu’avais-je donc fait? Pas d’élèves expulsés, pas de gros mots en classe, je n’avais pas encore porté de jeans… J’avoue que je ressentais un certain malaise.

    – Luc, tu fais de la photographie alors tu travailles avec des acides? Tu collectionnes les fossiles? Dans tes cours, tu as certainement appris quelques notions sur la lumière? Une jeune prof a abandonné le cours de sciences physiques de deuxième secondaire et j’ai pensé à toi pour compléter ta tâche.

    J’ai accepté sur le champ mais, dès les premiers cours, j’ai compris que la prof n’avait pas abandonné pour rien… Après quelques mises au point, quelques expulsions et plusieurs maux de tête, je me suis promis de passer à travers… Le cours en sciences de l’éducation ne m’avait pas préparé à une telle situation : cela ressemblait plus à de l’autodéfense qu’à de la pédagogie! Enfin, je commençais à comprendre ce qu’était l’enseignement…

    Dire que je voulais changer le monde de l’éducation! Je devrai attendre, faire mes classes, échanger avec mes collèges, développer mes propres stratégies… Puis, vint la découverte de notre association professionnelle, L’AQÉSAP, qui a définitivement influencé ce que je suis maintenant. J’y ai rencontré des enseignants motivés, des artistes, des artistes-enseignants… Moi qui voulais devenir un enseignant-artiste et qui tentait d’introduire mon enseignement dans mon processus de création!

    Il me semble que c’était hier…  Je me revois, fermant la porte de cet endroit où j’ai passé une bonne partie de ma vie. J’ai tiré ma révérence avec une certaine fierté, celle d’avoir réussi à y créer et à y semer, pendant toutes ces années, des fruits qui, un jour, viendront à maturité.

    Vous êtes tous dans le couloir, attendant de rencontrer un directeur; vous êtes tous impatients; vous vivez tous de l’insécurité. Faites confiance à vos forces, elles sont là, c’est avec le temps qu’elles vont se révéler. Profitez de l’expérience de vos pairs, profitez de votre association, et agissez. Faites-vous connaître, on veut entendre parler de vous, on veut entendre parler des arts dans votre école!

    Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

    AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
    Slider

    UNE VISION DE L’ART+

    Spring Break 2018

    Gilbert Gosselin et Marc Laforest

    UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

    UNE VISION QUI SE QUESTIONNE

    Scroll Up