Toutou de l’espoir

Bourse Monique-Brière 2010

par Vivian Langelier

Slider
Vivian Langelier

Vivian Langelier

École secondaire l'Horizon, Commission scolaire des Affluents

Biographie

Autres publications de cet auteur

    Les congrès de l’AQÉSAP sont des événements déclencheurs d’idées nouvelles et rafraîchissantes qui pourront être ensuite appliquées en classe.  C’est lors de l’atelier intitulé : «Créer la différence …pour mieux l’apprécier ! » offert au congrès, que Katrine a trouvé la source d’inspiration qui la mena à élaborer ce projet gagnant qu’elle a vécu lors de son quatrième stage.

    Ce projet a été créé en collaboration avec la fondation des Gouverneurs de l’Espoir. Il visait la création d’un toutou par les élèves en se basant sur les dessins réalisés par des enfants atteints du cancer qui sont traités au département d’oncologie de l’hôpital Sainte-Justine. L’objectif principal du projet, outre de développer de nouvelles compétences artistiques, était de rendre les élèves conscients d’une réalité difficile et de leur faire réaliser la chance qu’ils ont d’être en  santé. De plus, ce projet a amené du bonheur et de l’espoir chez les enfants malades qui ont reçu, lors d’une soirée spéciale,  la réplique 3D du toutou qu’ils avaient dessiné. Les élèves devaient également créer un passeport au nom du toutou dans lequel ils ont inscrit un message d’espoir.

    Du point de vue artistique, ce projet a permis aux élèves de toucher à de nouveaux outils et matériaux (tissus, fils, machine à coudre…) tout en développant des habiletés techniques et leur motricité fine.  Du point de vue humain, l’engagement des élèves du secondaire s’est avéré primordial pour égayer le quotidien souvent difficile des enfants malades.

    La rencontre avec la présidente de la fondation, madame Francine Laplante, a donné du sens à la démarche de création déjà entamée.  Ayant elle-même un fils atteint du cancer, elle a présenté des vidéos d’histoires d’enfants de l’hôpital Ste-Justine atteints d’un cancer, ce qui a suscité beaucoup d’émotions chez les élèves.

    Katrine a choisi de faire don de son prix à la Fondation des  Gouverneurs de l’Espoir car ce projet, en plus de sensibiliser les élèves à cette réalité, l’a amenée vers une réflexion approfondie sur sa propre orientation comme spécialiste d’arts plastiques.

    «…Ce projet m’a fait prendre conscience que les élèves ont envie et ont besoin de faire des projets plus concrets comme celui-ci. Une dynamique différente se développe en classe et dans le travail à faire. L’élève a un but, un objectif à atteindre et il sait qu’au bout, les répercussions seront grandes. Il en tire ainsi une grande satisfaction, même s’il ne peut conserver sa réalisation finale. Ce projet m’a ouvert les yeux sur des avenues et directions que j’ai envie de prendre dans le futur, dans mon enseignement. L’art peut aider, il ouvre les yeux et l’esprit. Il faut faire comprendre aux élèves que le travail qu’ils font en art n’a pas seulement des répercussions sur eux, mais aussi sur ceux qui les entourent. L’art peut aider. C’est ce que j’en retire.»

    Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

    AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
    Slider

    UNE VISION DE L’ART+

    Spring Break 2018

    Gilbert Gosselin et Marc Laforest

    UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

    UNE VISION QUI SE QUESTIONNE