Quand le web s’en mêle

par Marie-Pier Viens

Slider
Marie-Pier Viens

Marie-Pier Viens

Enseignante en arts plastiques et multimédia au Collège Sainte-Anne de Lachine

Biographie

Autres publications de cet auteur

L’une des choses que j’ai apprise depuis que j’enseigne, c’est que les technologies ne sont pas nouvelles si les idées restent vieilles. Les canons, les caméras, les cellulaires peuvent être utilisés à des sauces différentes que ce pour quoi ils sont faits. Aussi, Internet ne sert pas qu’à faire de la recherche. Pourtant, les idées de génie qui nous permettent de créer des projets innovateurs exploitant le web doivent bien venir de quelque part. Pour ma part, je puise mes idées en ces élèves qui, hypnotisés par un vidéo sur leur téléphone cellulaire, manquent le cadre de porte en entrant dans ma classe.

Le carnet de trace, une belle invention

Pour certaines choses, j’aime conserver une certaine tradition. Par exemple, le carnet de trace est roi dans ma démarche pédagogique; celui-ci est un outil essentiel dans un cours d’art, nous pouvons tous en convenir. Il permet de réfléchir, de mettre sur papier des inspirations, des idées, des cartes conceptuelles, des croquis, des éléments de recherche, etc. Le carnet de trace est un objet personnel et intime mais qui renferme toutefois des éléments qui valent la peine d’être diffusés et partagés. Bien qu’ils soient essentiels au processus de création, ces éléments tels que les réflexions personnelles ou les petits gribouillis n’ornent pas les murs des corridors avec la même aisance que les créations artistiques finies. Alors comment les partager avec les gens qui pourraient s’y intéresser ? C’est en poussant cette réflexion que j’ai décidé d’implanter le blogue personnel dans mon enseignement.

Le blogue , une belle invention moderne.

Demandez à vos élèves du secondaire lesquels d’entre eux possèdent déjà un blogue sur Tumblr. Vous découvrirez que ceux-ci sont souvent très actifs sur la toile. Déjà en 1999, la plateforme Blogger offrait la possibilité aux internautes de se créer des blogues personnels. Depuis ce temps, on retrouve des blogues de tous les genres sous Blogger, Tumblr, Skyrock, etc. Plusieurs enseignants québécois se les sont appropriés afin de partager avec leurs élèves des trouvailles diverses. Quelques enseignants m’ont particulièrement impressionnée par leur travail sur le web : « Madame Sophie et les arts » et « Danse en Harmonie » sont des blogues créatifs et actuels qui donnent envie d’être explorés. Mais cette tendance de l’éducation à utiliser les blogues devient encore plus intéressante lorsqu’elle pousse les élèves à en créer eux-mêmes. En effet, les blogues amènent les jeunes à développer plus en profondeur leur expertise, à dévoiler des habiletés peu détectées en classe et à s’insérer dans leur culture populaire de façon active; c’est pourquoi dans ma classe d’art, j’ai opté pour l’accompagnement de mes élèves dans la création de portfolios virtuels personnels à l’intérieur desquels chacun insère ses travaux préparatoires, ses inspirations ainsi que ses commentaires. En plus d’être motivant et inspirant pour les jeunes, ce concept de portfolio est aussi d’une incroyable aide lorsqu’il vient le temps d’évaluer l’évolution graphique de ces derniers au fil des années.

Depuis que j’ai intégré ce système d’évaluation par le blogue à mon enseignement, les élèves y insèrent tout le contenu de leur cahier de trace en le numérisant ou en le photographiant. De plus, ils peuvent y placer directement les inspirations trouvées lors d’une recherche en ligne. Puisqu’ils peuvent personnaliser leur interface et leurs moyens de diffusion, certains font des vidéos pour exprimer leurs pensées sur leurs travaux, tandis que d’autres font des liens avec des tableaux créés à l’aide de Pinterest ou envoient des photos provenant de leur compte Instagram ou Cinemagram. Tout au long de leur création, les élèves se promènent en classe avec leur cellulaire prenant des photos, des vidéos et écrivant des commentaires par rapport à l’évolution de leurs idées. Le blogue devient alors un environnement personnalisé et vivant qui est actualisé sur une base très fréquente.

Enfin, il faut avouer que l’intégration des blogues dans la classe d’arts plastiques peut sembler déstabilisante à prime abord. Il est possible que cette implantation prenne quelques années avant d’être parfaitement efficace. Par contre, lorsque le système est installé, il s’avère étonnamment enrichissant. Si vous êtes intéressés à en savoir plus sur les blogues d’élèves, consultez l’adresse suivante : madameviens.blogspot.ca.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
Slider

UNE VISION DE L’ART+

Spring Break 2018

Gilbert Gosselin et Marc Laforest

UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

LE « TRIALOGUE CULTUREL »

Andrée-Caroline Boucher

UNE VISION DE COLLABORATION

UNE VISION QUI SE QUESTIONNE