Raconter des histoires, façon numérique

par Marie-Pier Viens

Slider
Marie-Pier Viens

Marie-Pier Viens

Enseignante en arts plastiques et multimédia au Collège Sainte-Anne de Lachine

Biographie

Autres publications de cet auteur

Les histoires font partie de nos vies, de l’enfance à l’âge adulte. À l’adolescence, on s’intéresse aux histoires fictives, pleines d’action ou d’amour, aux potins et aux légendes urbaines. On s’intéresse aussi beaucoup à son histoire personnelle, celle de son quotidien et à celle des autres, à ce qu’ils vivent de différent. Que ce soit de la fiction ou de la non-fiction, raconter des histoires fait partie de nos sociétés depuis toujours. Autrefois largement diffusées par le « bouche à oreille » et par la chanson, les histoires prennent maintenant d’assaut les réseaux sociaux numériques et les œuvres interactives. Dans le présent article, je vous propose de découvrir une ressource web pleine de potentiel afin de vous inspirer, vos élèves et vous, de nouvelles approches aux contes traditionnels. Je vous parlerai de deux projets réalisés au secondaire qui ont comme point de départ l’exploration d’œuvres interactives de l’ONF.

Les ressources interactives de l’ONF, une mine d’or pour l’enseignant en arts plastiques

Les films de l’ONF font partie du paysage éducatif québécois, mais qu’en est-il des ressources interactives que l’Office met à notre disposition gratuitement sur son site ? Ces plateformes web immersives avec lesquelles le spectateur peut interagir et grâce auxquelles il peut choisir une façon personnelle de naviguer  sont une véritable mine d’or pour l’inspiration et la créativité.

« Les productions interactives sont de parfaits médias éducatifs pour un apprentissage en totale immersion. L’ONF possède une collection toujours croissante de productions interactives innovatrices adaptées au milieu enseignant. Offrant des approches inédites aux matières scolaires habituelles, ces productions favorisent l’acquisition d’une culture numérique tout en offrant divers points de vue sur des enjeux sociaux importants. » (https://www.onf.ca/education/productions-interactives/)

Personnellement, quelques œuvres ont beaucoup attiré mon attention dans les dernières années. Code Barre (http://codebarre.tv) est mon premier coup de cœur, depuis son dévoilement en tant qu’œuvre installative  et interactive dans le métro de Montréal en février 2012. Depuis, le concept est resté semblable mais s’est adapté au format web. De son côté, l’oeuvre Ying Jia, dépanneur de la petite patrie (http://depanneur.onf.ca/) s’intéresse à la situation d’une famille de nouveaux immigrants qui s’installe à Montréal et qui trouve des moyens pour faire partie de sa communauté.  Enfin,  Au delà de ma chambre (http://habiter.onf.ca/#/habiter) est une œuvre qui parle des adolescents d’aujourd’hui, de leur environnement au quotidien et de leurs rêves.

Au delà des inspirations en lien avec la technique à utiliser dans la création d’une œuvre d’arts plastiques et multimédia, l’exploration des ressources interactives de l’ONF permet aux élèves d’enrichir leurs connaissances sur les différents enjeux sociaux.  Ils créent ensuite des tempêtes d’idées qui éclatent dans tout les sens et dont le contenu s’avère souvent particulièrement innovateur. Tout en revisitant leurs acquis en arts, les jeunes s’intéressent à l’innovation de telles œuvres et se lancent souvent dans la recherche de nouveaux moyens d’expression. Afin de les encourager dans leurs démarches, j’ai cherché à pousser la créativité de mes élèves en plaçant très peu de barrières dans deux projets distincts. Le premier, réalisé en 2e secondaire, est inspiré de l’œuvre Ying Jia, dépanneur de la petite patrie. Le second est réalisé en 4e secondaire et s’inspire de l’œuvre Code Barre.

Projet Immigration Première Génération

Dans une classe de 2e secondaire, les deux tiers des élèves ou des parents sont immigrants de première génération. Le sujet de l’immigration et de l’insertion dans une société d’accueil en est un qu’ils connaissent bien. Lors du visionnement de Ying Jia, dépanneur de la petite patrie, les élèves se sont rapidement identifiés à la famille qui y est présentée. Dans cette œuvre, chacune des générations a des attentes différentes face à son futur dans la ville d’accueil. Le contexte illustré est très « montréalais » et les élèves de l’école secondaire de Lachine l’identifient facilement autour d’eux. Après avoir navigué à l’intérieur de l’œuvre interactive, une conversation de groupe s’est naturellement initiée, exprimant les réalités de tous et chacun et les émotions vécues.

S’est ensuivie l’élaboration d’un projet très personnel. Les jeunes ont analysé l’œuvre qu’ils avaient visionnée et cherché des façons d’en créer une nouvelle avec les ressources matérielles et humaines qu’ils avaient autour d’eux. En bout de ligne, de courtes capsules ont été élaborées, intégrant des photos, vidéos, sons ambiants et musiques propres à l’environnement de personnages trouvés ici et là et qui racontent leur vie en tant qu’immigrant de première génération à Montréal. Ces courtes vidéos illustraient une réalité touchante et souvent peu diffusée. Voici un échantillon des résultats obtenus : http://mpviens.wix.com/projet-dm2

L’histoire cachée des objets de compagnie

En 4e secondaire, dans le cadre du cours d’arts plastiques et multimédia, les élèves créent des animations vidéo. Cette année, après s’être inspirés de la technique de plusieurs artistes en animation, ils ont parcouru l’œuvre interactive Code Barre. Bien que cette œuvre ne présente pas nécessairement de vidéos d’animation, les élèves se sont inspirés de l’idée que chaque objet possède une histoire et que celle-ci est illustrée d’une multitude de façon grâce au style particulier de chacun des cinéastes. Les élèves ont donc élu un objet de leur quotidien en tant qu’acteur principal de leur animation. En utilisant les matériaux et techniques de leur choix, ils ont créé des fictions basées sur la vie imaginaire de cet « objet de compagnie », comme s’il était vivant. Certains s’intéressent au lien que l’humain entretient avec ces objets, d’autres s’imaginent les amours impossibles qu’ils vivent ou les révolutions qu’ils accomplissent. Chacune des animations est une œuvre originale sur les plans de l’image et du son. Étant donné la complexité de la programmation d’un site interactif tel que Code Barre, les œuvres ont plutôt été diffusées grâce à un montage photo installé dans un endroit passant de l’école, représentant chacun des objets et permettant l’accès aux vidéos par les appareils mobiles grâce à des codes QR intégrés à l’image. Un site a aussi été conçu, disponible à l’adresse suivante : http://mpviens.wix.com/vie-cachee

Liens utiles

ONF Interactif : https://www.onf.ca/education/productions-interactives/

Œuvre Code Barre dans le métro de Montréal : http://www.stm.info/fr/presse/communiques/2012/en-collaboration-avec-l-onf—la-stm-et-les-rvcq-presentent–en-premiere-nord-americaine-et-jusqu-au-26-fevrier-a-la-station-berri-uqam—l-installation-interactive-code-barre

Crédits photo:
Jasper Monroe-Blanchette et Tudor Nicolae Rosu
élèves au Collège Sainte-Anne de Lachine.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

AQESAP bandeau publicitaire Revuevision.ca
Slider

UNE VISION DE L’ART+

Spring Break 2018

Gilbert Gosselin et Marc Laforest

UNE VISION D'ENSEIGNEMENT

UNE VISION QUI SE QUESTIONNE

Scroll Up